Programme France Caraïbe

Programme France Caraïbe

Journée "La Caraïbe Coopération et/ou Intégration régionale ?"

Le 20 Novembre 2009 a eu lieu à Bordeaux au Conseil Régional d’Aquitaine, une journée d’étude du Groupe de Recherche Pluridisciplinaire « Caraïbe Plurielle ». Plusieurs intervenants se sont succédés pour répondre à la problématique « La Caraïbe – Coopération et/ou intégration régionale ? ».


La coopération décentralisée de l'Aquitaine avec Haïti

Christophe Peyron, chargé de coopération décentralisée, Conseil Régional d'Aquitaine.

 

La conférence sur le thème « La coopération décentralisée de l'Aquitaine avec Haïti » a permis de découvrir une facette originale de la coopération avec la Caraïbe à travers l'expérience de projets réalisés entre collectivités territoriales.

Cette coopération cible particulièrement des objectifs de protection de l'environnement, ainsi que de gestion des risques. Cette initiative s'inscrit dans une politique plus globale d'aider des structures déconcentrées à devenir décentralisées. Ce sont 6 communes du littoral Nord d'Haïti qui sont concernées par cette coopération initiée en 2007. Un cadre partenarial a été instauré entre les acteurs impliqués, afin d'établir une base contractuelle d'engagements clairs. Une concertation a aussi été établie avec les autres acteurs institutionnels, ainsi que des ONG pour mener à bien ce programme.

Afin d'assurer le développement durable des territoires, les acteurs locaux et les habitants sont parties prenantes de la constitution des projets afin d'identifier les besoins et de réaliser les actions. Des acteurs institutionnels et des entreprises Aquitaines apportent eux aussi leur expertise dans ces initiatives, notamment la chambre d'agriculture de la Dordogne. Ainsi à terme l'objectif est de réaliser un véritable transfert d'expertise et de compétences, et d'accompagner sur la longue durée les initiatives locales.

 

Trois exemples de coopération ont été détaillés et illustrés par Christophe Peyron :

 

-                          Les actions de reboisement. A travers la politique de régénération de la mangrove dans la baie d'Acul. Aujourd'hui 3km de linéaires côtiers ont été régénérés à travers la plantation de près de 800 plants. Ce projet peut ainsi favoriser la biodiversité de la zone, mais aussi mettre en valeur un potentiel touristique certain.

 

-                          La valorisation des produits issus de la forêt. Avec le soutient apporté à la COOPACVOD, coopérative caféière de 900 membres située sur la commune de Dondon. Une aide phytosanitaire a été fournie dans la lutte contre les scolytes, insectes qui peuvent causer des dégâts importants sur les plantations. La gestion des parcelles a été optimisée afin d'améliorer la qualité, et dans le but de l'obtention d'une certification Bio. Ainsi une pépinaire contribue désormais à redensifier les parcelles. Les techniciens Haïtiens ont une formation leur permettant de gérer la coopérative en autonomie. A terme le projet serait de doter la commune de Dondon d'un bureau d'information géographique pour gérer la production.

 

-                          La planification territoriale et l'appui institutionnel. Des projets sont menés afin de lutter contre l'érosion. Ainsi 2000 hectares ont été diagnostiqués grâce à la contribution de différents acteurs. Près de 20 hectares de terrains situés en zones à risque ont été replantés.

 

Un bilan de ce programme de coopération a ensuite été esquissé par l'intervenant. Si dans une première phase des difficultés sont apparues pour mobiliser les différents acteurs et légitimer une action entre collectivités décentralisées, la confiance est désormais établie et les réalisations considérées comme positives.

Des renseignements plus précis sur la coopération décentralisée entre l'Aquitaine et le Nord d'Haïti peuvent être trouvés à l'adresse : http://cooperation.aquitaine.fr/Haiti

 

D'autre part cette volonté d'instaurer une coopération a mis en lumière plusieurs absences : celle d'un réseau de coopération préexistant, celle d'un réseau Caribéen de collectivités, mais aussi celle de groupes de coopération spécifiques sur la Caraïbe. Afin de pallier à ces  manques, la possibilité d'une action des collectivités des Départements d'Outre-Mer Caribéens a été évoquée car ils pourraient initier des projets de mise en réseau de collectivités à l'échelle Caribéenne.

 

Quelle souveraineté monétaire pour les pays du CARICOM ?

Dominique Jacob, Maître de Conférences, Université Montesquieu Bordeaux-IV.

 

Dans son intervention Dominique Jacob a tout d'abord dressé un tableau de la forte disparité des situations monétaires entre les pays du CARICOM à travers l'analyse comparative de différentes variables économiques telles que les régimes de change et les taux d'inflation. Elle a ensuite envisagé l'idée d'une éventuelle Union Monétaire des pays du CARICOM. En fluidifiant les échanges, une Union Monétaire pourrait constituer un moyen de développer le commerce et le marché interbancaire entre les pays.

 

Jean-Baptiste

 



25/11/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres